Nos mauvaises intentions… Quelques notes à propos de ce site

« Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises. »

– Des maraudeurs et cartographes

« Chaque matin on nous informe des derniers événements survenus à la surface du globe. Et pourtant nous sommes pauvres en histoires remarquables. Cela tient à ce qu’aucun fait ne nous atteint plus qui ne soit chargé d’éclaircissements : dans tout ce qui est produit presque rien n’alimente le récit, tout nourrit l’information. »

– Walter Benjamin

Ce site part d’une envie : multiplier dans l’espace d’internet des lieux qui nous offrent d’autres perspectives que celles de l’échange de nos indignations quotidiennes (sur Twitter notamment). Nous pensons que notre camp, celui de l’émancipation, est riche de récits qui n’attendent que d’être mis en lumières, de documents comme autant d’étincelles qui doivent éclairer le présent.

Notre ambition est de créer une nouvelle plateforme d’éducation populaire. Avec cet outil, nous nous proposons de recenser des contenus vidéos révolutionnaires et francophones, disponibles gratuitement et librement sur internet. On y trouvera des documentaires, des fictions, des interventions mais aussi des chaines Youtube (et Peertube !) ou de vidéos en live. Bien entendu nous ne ré-hébergerons pas ces contenus mais vous redirigerons vers leurs sources initiales.

Détournement relativement évident de plateformes de streaming comme Netflix et Salto, nous n’avons bien entendu aucun lien avec ces deux entreprises, dont le caractère néfaste n’est plus à démontrer. Nous ne souhaitons pas non plus mettre en péril les économies fragiles de nos camarades qui tentent de subsister dans ce monde en travaillant à la production de vidéos, de films, de documentaires. C’est pourquoi nous n’indexerons pas des productions qui auraient été mises en ligne sans l’accord de leurs auteur·ices (et si cela était le cas par erreur, n’hésitez pas à nous le signaler). Remarquons au passage que de nombreux films, bien que payants, sont disponibles au catalogue de CinéMutins et que de nombreux contenus anglophones sont accessibles gratuitement sur Sub.media (et sur Youtube) ou de manière payante sur Means.tv. Par ailleurs nous avons toute confiance dans les qualités de nos contemporain·es : le piratage, le détournement et la mise en communs de contenus sur internet sont des sciences si partagées qu’il ne nous semble pas utile de les enseigner ici.

En bref, nous ne nous positionnons pas comme des créateurs de contenus mais comme des passeurs, des itinérants. Nous pensons qu’« à l’encontre des trajets dans un espace qui nous laissent intacts, les déambulations entre des lieux transforment ceux qui s’y hasardent »1. Bien qu’ouvertement communistes et partisans, et inspirés par les idées marxistes, anarchistes, féministes, décoloniales, écologistes, queer et autonomes, nous ne nous reconnaissons complètement dans aucun de ces courants. C’est donc riche de sa diversité mais aussi de ses fractures que nous essayerons de donner à voir le camp de l’émancipation. Résolument antifascistes, nous serons aussi particulièrement vigilants et ne relaierons en aucun cas des contenus émanant de groupes ou de personnes ayant tenu des positions réactionnaires ou ciblant des groupes minorisés.

En d’autre termes, et pour reprendre l’expression du communiste Mario Tronti, notre ligne éditoriale tiendra en ces quelques mots : « donner des armes culturelles à ceux qui veulent subvertir l’ordre existant des choses »2.

1 – Josep Rafanell i Orra, Fragmenter le monde, Éditions Divergences, 2018

2 – Mario Tronti, Nous Opéraïstes, Éditions de l’Éclat, 2013